Recherche

Com-nonprofit by Lucie Gaudens

De la com', de la RSE, mais pas que !

Catégorie

Green / DD

Micronutris : les insectes dans nos assiettes


Et si les insectes avaient leur place dans nos assiettes ? Si il y a quelques années cette idée semblait assez farfelue, manger des insectes pourrait devenir une évidence voir une nécessité dans les décennies à venir. Nous serons 9 milliards sur terre en 2050. Pour satisfaire les besoins, la production mondiale de viande va devoir doubler. Cependant, les surfaces agricoles ne seront pas suffisantes pour assurer une telle production. Lire la suite

Publicités
Article mis en avant

Le plastique c’est chic !


Et si la mode nous encourageait à se mettre au vert ? C’est le pari de « Plastics Make it Possible » qui pendant la Fashion Week de New York, du 9 au 11 septembre, a mis à disposition sur la 8ème avenue un distributeur automatique assez singulier : Lire la suite

Succès pour CarrotMob et Bulb in Town chez Beashka


992953_612172462140662_2056611103_n

Le CarrotMob est une méthode d’activisme qui accroit le pouvoir du consommateur en récompensant les commerces les plus socialement et écologiquement responsables. Le principe est simple : il s’agit de réunir un maximum de consommateurs dans un même commerce (boutique, café, resto..) sur une journée préalablement identifié par les équipes de CarrotMob. Un pourcentage du chiffre d’affaire réalisé ce jour-là est dédié ensuite à des mesures écologiques, et donc à réduire l’empreinte carbone du commerce. En bref : nous consommons chez eux et ils s’engagent pour la planète ! C’est du gagnant-gagnant ! (Pour plus d’info sur le concept voir mon dernier article sur le sujet).

Le dernier CarrotMob a eu lieu à Paris chez Beashka rue Chapon dans le Marais. A la fois restaurant et épicerie fine, Bea’shka a décidé de faire un geste pour la planète en remplaçant ses chauffages énergivores par des chauffages basse consommation. Ils ont donc fait appel Carrotmob et Bulb in town pour se financer.

Mais qu’est ce que Bulb in town ? Bulb in town : c’est un site de financement participatif (ou crowdfunding) d’un nouveau genre : local. L’idée est de soutenir des commerces indépendants, artisans et associations ayant un impact local à trouver des financements pour leurs projets en faisant appel aux principaux intéressés : les habitants de la ville, du quartier. Vous soutenez donc un projet près de chez vous et choisissez en retour une contrepartie en nature définie par les porteurs de projet selon les différents niveaux de contributions.
 Dans le cas de Bea’shka, les participants avez la possibilité de goûter à des produits (planches de dégustation, thés hongrois gourmands, Tokaj..) en contrepartie de leur aide.

Le format de l’événement était assez exceptionnel samedi dernier car nous avions de 16h à 18h30 des tables rondes rediffusées en live sur ecoplusTV ! Les thématiques abordées :

– La consommation responsable

– Le militantisme positif

– Les réseaux sociaux, leviers de mobilisation citoyenne

– Les médias, relais du changement

avec notamment Bossa Verde, Disco Soupe, Appel de la Jeunesse CitéGreen, Youphil Media, REFEDD, Enquête de solutions (D8), Reporters d’Espoirs,Eenovation, Eco Compare, Acteurs du Paris Durable, Make Sense, Koom et bien d’autres ! J’ai eu le plaisir d’animer la dernière table ronde consacrée aux médias relais du changement. Vous retrouverez je pense très prochainement les vidéos sur http://www.ecoplus.tv/

Ce diaporama nécessite JavaScript.

En tout, 2 250 € ont été collectés grâce à la mobilisation de près de 140 Carrotmobbers ! Cela signifie que l’électroménager de la cuisine va pouvoir être remplacé par des appareils respectueux de l’environnement et un des chauffages fortement consommateur d’énergie va être remplacé par un chauffage écologique, basse consommation.

Faire un geste pour la planète tout en s’amusant… que demander de plus !

Pour rejoindre comme moi la communauté des Carrotmobbers : http://www.carrotcommunity.org/

Greenpeace provoque le luxe en duel


Greenpeace n’a pas fini de s’attaquer à la mode… Après une première bataille remportée haut la main contre les marques de prêt-à-porter comme Zara ou H&M, l’organisation mondiale indépendante de défense de l’environnement continue sa lutte et provoque en duel 15 marques de haute couture.

Comme expliqué sur le site dédié « The Fashion Duel », l’ONG a envoyé un kit complet à 15 marques de haute couture les invitant à compléter un questionnaire en ligne afin d’évaluer leur taux d’éco-responsabilité, en se concentrant sur trois thèmes : l’achat de cuir, de pâte à papier et la production de textile. Les réponses ont permis à Greenpeace de décerner des bons et des mauvais points.

Valentino est le seul à remporter une pastille verte “La marque a répondu au questionnaire de manière complète et transparente. Elle a donné la preuve d’une politique ambitieuse en matière d’achat de cuir et de pâte à papier, et de processus de production de tissus. ” annonce Greenpeace sur le site. On ne peut pas en dire autant pour Chanel, Dolce & Gabbana, Hermès, Prada qui récoltent un “zéro de conduite” pour ne jamais avoir répondu au questionnaire (quelque chose à cacher messieurs dames ??). De leurs côtés, Dior, Armani, Louis Vuitton, ont mené à bien des politiques anti-déforestation, un premier pas. Greenpeace les invite désormais à s’engager dans une mode sans substances toxiques.

TOYOTA : the alternative


Pour faire la promotion de son modèle de voiture hybride, Toyota nous propose un spot pour le moins décalé et loufouque ! Réalisé par l’agence Saatchi & Saatchi Milan le film met en scène le discours du dirigeant d’un état totalitaire : un monde sans alternative, sans choix, ou les décisions sont toutes imposées. Au programme : la Macarena pour seule musique en boucle (grand moment dans ce spot : la macarena version grégorienne), un modèle de téléphone obligatoire, ainsi qu’un animal domestique unique : le lama. 😀

Mais ce n’est pas tout ! Le modèle de voiture est lui aussi obligatoire, mais cette fois un homme se dresse pour protester… A travers ce spot, l’agence positionne la voiture hybride de Toyota comme une alternative, un droit à la différence, et un choix qui plus est bénéfique pour tous. Une manière plus séduisante d’aborder des atouts écolo’. En bref : osez l’alternative !

« Les poubelles vident leur sac »… (et moi aussi)


Le pitch : Dans le cadre de la Semaine européenne de la réduction des déchets, la région Île-de-France et l’Ademe Île-de-France lancent, avec Ailleurs Exactement, la campagne de prévention « la réduction des déchets, c’est pour aujourd’hui et pour demain ! ». Trois vidéos d’une minute alertent les citoyens sur la nécessité de réduire les quantités de déchets produits et leur donner des solutions pour y contribuer à leur propre niveau, dans trois environnements de leur quotidien : la maison, le bureau et la ville. 

Humm… alors vous lisez ça et comme moi vous avez hâte de visionner ces fameuses vidéos, et bien ne soyez pas pressés les amis : les vidéos ont beau durer qu’une minute elles sont chiantes à mourir ! Entre la voix off pas drôle (censée incarnée notre fameuse poubelle qui je cite « vide son sac »), les effets spéciaux (je passe de ma K7 VHS à une clé USB youpi !) et surtout les solutions proposées aux citoyens… (moi à part « acheter un Gobi c’est bien » j’ai pas retenu grand chose !). Bref cette campagne ne m’a définitivement pas séduite. Le choix du titre de la campagne et de la vidéo rendent la déception d’autant plus grande : on s’imagine très vite un discours engagé fort, militant, presque dérangeant : « les poubelles vident leur sac », « c’est pour aujourd’hui et pour demain »… Relisez le pitch de la campagne, il est question ici « d’alerter les citoyens ». Perso je cherche toujours le truc qui éveillera la petite conscience du gentil citoyen…

Vidéo 1

Vidéo 2

Vidéo 3

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑