Vous l’avez sans doute aperçu dans le métro parisien, la nouvelle campagne de Amnesty International réalisée par TBWA Paris. 3 prints mais aussi un spot TV où l’organisation a choisi de mettre en avant son indépendance économique et politique mais aussi rappelle son besoin vital de soutien financier.

L’enjeu de cette campagne est double : expliquer en quoi Amnesty International est une ONG totalement indépendante, et expliquer qu’elle fonctionne donc uniquement grâce aux dons des gens. « Le fait de ne dépendre financièrement d’aucun pouvoir économique et politique permet d’interpeller les Etats ou les multinationales qui violent les droits humains en totale liberté » souligne l’ONG sur son site.

Afin de faire passer ce message, l’agence TBWA\Paris a développé le concept de « l’argent qui cache » et de « l’argent qui révèle ».

L’argent qui cache est celui qui contribue, pour des questions d’intérêts économiques ou politiques, aux violations de droits humains. L’argent qui révèle, c’est celui des donateurs et des membres dont Amnesty International a besoin pour dénoncer et continuer à enquêter sur ces violations.

Brillant, as usual !

Ce diaporama nécessite JavaScript.