1-Interrogez-vous.

Avant de vous lancer, procédez à une forme d’état des lieux de vos actions sur la toile : tenez-vous déjà un blog? Votre site est-il une simple vitrine de vos activités ou comprend-t-il déjà des modules/fonctionnalités dynamiques, interactives? Que connaissez-vous des réseaux sociaux? Est-ce pertinent et cohérent par rapport à votre identité ou les projets que vous défendez?

Définissez vos objectifs. Qu’espérez-vous en entrant sur les réseaux sociaux, rallier des bénévoles? Encourager des dons? Gagner en notoriété? Générer des visites sur votre site? En savoir plus sur les besoins / insights de vos cibles?

Il vous faut définir qui vous souhaitez atteindre, la stratégie à adopter et les outils à utiliser.

Assurez-vous  que votre stratégie sur les réseaux sociaux et parfaitement cohérente et s’inscrit bien dans une stratégie globale de communication. Une fois lancé, n’hésitez pas à vous réinterrogez sur vos actions, selon les résultats obtenus, les feedback des membres de votre communauté.

 

2- Soyez à l’écoute.

Parler de vous c’est bien, écouter c’est mieux. N’oubliez pas que c’est là tout l’intérêt des réseaux sociaux, l’interactivité, les réactions casi-immédiates des membres de votre communauté vous aideront dans la mise en oeuvre de vos actions présentes ou à venir. Il s’agit ici de construire une relation durable entre vous, et vos membres. Aussi, soyez attentifs à leurs demandes, à leurs avis, leurs conseils. Ne laissez pas de questions sans réponse. L’échange, la prise en compte de leurs critiques renforcera leur intérêt pour votre organisation et sans doute leur implication.

 

3- Impliquez-vous.

C’est une corollaire du 2/. Construire une relation demande de l’effort c’est évident. Alors n’attendez pas une action de vos membres, provoquez là ! Engagez la conversation, posez des questions, sollicitez les avis. Soyez actif et réactif ! Inspirez-vous de votre activité comme de l’actualité. Assurez une veille permanente sur les thématiques clés sur lesquelles votre organisation agit. Cela demande du temps et de l’investissement personnel. (Car oui le monde ne s’arrête pas de tourner à 18h ou quand vient le week end…). A vous de faire vivre et d’entretenir le lien avec votre communauté.

 

4- Soyez transparent.

Pour que la relation marche et soit durable il faut qu’il y ait un minimum de confiance entre les deux parties. Aussi, soyez authentique, communiquez sur vos actions avec le plus de transparence possible. Vous avez fait un appel aux dons pour une cause que vous défendez, très bien quel est le montant récolté? A qui profitera cet argent? Quelles solutions envisagez-vous sur le long terme? Etc.  Ayez-bien conscience, qu’il y a une crise de confiance qui plane toujours autour des associations (souvenez-vous de l’affaire Pierre Bergé, Sidaction, Téléthon, il n’a pas fallu grand chose pour mettre le feu aux poudres). Soyez honnête dans votre démarche, parlez des succès comme des échecs même si je sais, accepter la critique n’est pas chose facile. Mais préparez-vous à essuyer quelques obstacles, car vous vous en rendrez très vite compte, ils vous est impossible d’avoir un contrôle total de l’information et des conversations sur les réseaux sociaux. Mais si vous gardez en tête des principes clés comme la cohérence, la transparence, la confiance, vous avez de grandes chances d’avoir des retombées positives.

 

5- Pensez « long terme ».

Enfin, inscrivez-vos actions dans la durée. Les résultats sur les réseaux sociaux sont rarement immédiats. La relation que vous cherchez à construire avec votre public : bénévoles, donateurs, partenaires, grand public… doit s’inscrire sur du long terme pour être efficace. On ne mobilise pas en quelques jours des internautes autour d’une cause, sauf cas exceptionnel bien sûr, je pense aux situations d’urgence comme le tsunami du Japon ou le séisme en Haïti. Aussi, assurez-vous que vous disposez des moyens matériels et humains nécessaires. Est-ce judicieux de confier votre stratégie sur les réseaux sociaux uniquement à votre stagiaire qui vous quittera dans les trois mois?

Il vaut faudra 30 secondes pour créer un compte Twitter ou une page Facebook, la suite c’est une autre histoire… Ne négligez pas la charge de travail que représente les réseaux sociaux, armez-vous avant de céder à la tentation.  

D’autres conseils/ règles sur l’utilisation des réseaux sociaux? Vos commentaires sont les bienvenus !

A lire également mon article de 2009 « je suis une ONG, ajoutez-moi comme ami ».

Publicités