Ce samedi 30 avril marque la Journée internationale contre les violences éducatives. A cette occasion la Fondation pour l’Enfance et l’agence Publicis Conseil lancent la première campagne de prévention « des violences éducatives ordinaires » : fessée, gifle, claque etc. Le film de 30 secondes met en scène une mère, visiblement fatiguée, qui gifle violemment sa fille qui a juste eu la maladresse de renverser son verre de jus de fruits. La grand-mère, assiste à la scène, et prend alors dans ses bras sa propre fille en s’excusant. On comprend alors que la mère ne fait que reproduire automatiquement ce qu’elle a subi dans sa propre enfance. « Des parents qui battent ont souvent été battus. »

Cette campagne vise à susciter le débat sur les pratiques éducatives envers les enfants, et en particulier sur les punitions corporelles. Des violences qui sont souvent justifiées dans la bouche des parents et banalisées par la société. Le risque : à travers ces gestes les enfants peuvent intégrer un sentiment de peur permanent, l’humiliation, voir l’apprentissage de la violence.