Toujours sur le même principe de la campagne Nestlé/KitKat, Greenpeace frappe à nouveau pour dénoncer l’utilisation de l’huile de palme et défendre les ourang – outan.

Ca se passe en Nouvelle-Zélande et la cible c’est cette fois la société Fonterra, effet garanti !