Allez hop, montez, je vous emmène cette semaine au Ghana à la découverte de campagnes publicitaires pas comme les autres.

Rien avoir avec une énième campagne « pro bono », plus que de la pub classique, ici la publicité est utilisée comme un support innovant permettant aux annonceurs de répondre aussi à des besoins sociaux.

Tout est parti d’un constat: depuis une dizaine d’années on note l’explosion du secteur de la téléphonie mobile en Afrique. Depuis, la publicité sous toutes ses formes a pris une place considérable dans le quotidien des Africains (le marché publicitaire croît de 20% par an).

Conscient de l’enjeu et des opportunités offertes, l’opérateur de téléphonie mobile ZAIN s’est associé à la société toulousaine Instinct, pour mener un projet pilote baptisé TRIKADEMIK : un tricylcle loué en tant que panneau publicitaire mobile qui permet le transport scolaire gratuit d’enfants au Ghana. Une véritable aide pour ces écoliers auparavant obligés de marcher plus de 10Km pour se rendre à l’école!

 

Ca se passe dans le district de Hohoe, au nord d’Accra, un système basé « sur le concept de marketing socialement intelligent, dont l’objectif est de mettre la publicité au service du développement en Afrique ».

Le projet pilote a été lancé le 2 février dans deux villages et permet aujourd’hui à 40 enfants d’aller à l’école tous les matins. Mais ce n’est pas tout, ce projet a également permis de créer des emplois, car en plus d’être devenus conducteurs de tricycles, les jeunes des zones rurales sont aussi des distributeurs de cartes téléphoniques de l’annonceur le reste de la journée.

La société toulousaine, Instinct, espère s’ouvrir à d’autres pays et vise 1 200 tricycles qui transporteront 7 200 enfants d’ici 5 ans.

 

Publicités