Peace One day, c’est d’abord l’histoire assez incroyable de Jeremy Gilley.

En 1999, celui-ci ne trouvant pas de travail, décide de créer son propre job. Un travail assez atypique qui va consister à tenter d’instituer une journée de la paix dans le monde : le « PEACE ONE DAY ».

Pour cela, il tente de mobiliser les grands de ce monde autour de l’idée d’une journée annuelle et mondiale de cessez-le-feu et de non-violence. Cela se manifeste d’abord à travers la création d’un documentaire qui raconte son parcours, ses rencontres et ses échecs. Un documentaire qu’il a mis près de cinq ans à réaliser! On le voit approcher avec obstination de nombreux chefs d’Etat, des lauréats du Prix Nobel de la Paix, des membres d’ONG et autres personnalités influentes. Il rame, est prêt à mettre la clé sous la porte, se fait aider, remonte la pente, parcourt le monde, convainc les sceptiques, les politiques, les fanatiques, et continue son rêve sans lacher prise.

Bref, un projet audacieux et complétement fou ! Et pourtant en 2001 son engagement et son obstination ont fini par payer : les Nations unies votent la déclaration d’une Journée de la paix, fixée au 21 septembre de chaque année.

De nombreuses personnalités se sont rallier à sa cause d’Angelina Jolie, au Dalai Lama en passant par Jude Law.

Son prochain objectif : rallier 3 milliards de personnes à la Journée de la Paix d’ici 2012.

Envie de célébrer cette journée? Rendez-vous le 17 septembre au Zenith de Paris pour un concert avec Charlie Winston, Patti Smith, M, Youssou N’Dour, Yodelice et la participation exceptionnelle de Jude Law et Sharon Stone.

C’est le 2ème concert parisien, l’année dernière l’ONG britannique accueillait déjà Lenny Kravitz, Olivia Ruiz, Ayo, et Keziah Jones au Grand Rex.

Publicités