Le 24 septembre 2009, l’Ifop organisait une « croisière évasion et pique nique networking » sur le thème  » consommation responsable, consommation désirable ou en quoi le développement durable est-il créateur de valeurs pour les marques? ».

Une journée ponctuée par  des échanges, des prises de paroles et des interventions d’experts Ifop, de philosophes ou acteurs d’entreprises, jugés exemplaires en matière de développement durable.

Tous s’accordent sur le même constat : face à des français qui en dépit d’un faible pouvoir d’achat se disent prêt à payer plus cher des produits respectueux de l’environnement (3 français sur 4) et une opinion publique plus exigeante et critique à l’égard des entreprises, ces dernières ont tout intérêt à intégrer le développement durable dans leur discours de marque.
Martine Ghnassia, planning stratégique Ifop:

« Les marques sont de plus en attendues sur le terrain de la preuve concrète et labellisée, sous peine d’être taxées de green washing…mais l’enjeu pour elles, est de s’exprimer de façon connivente, non austère et non culpabilisante. D’où l’importance de suivre au jour le jour la façon dont les marques s’approprient ce terrain d’expression, pour comprendre jusqu’où on peut aller »

On retrouve dans le compte rendu de cette journée des témoignages sur les actions menées dans des secteurs d’activités très divers par des marques comme Lu, Fouquet’s Barrière ou Véolia. Le tout ponctué par les résultats d’études et expertises Ifop.

Publicités