Sur le registre de guerillas marketing, les ONG font figure de leader, surtout lorsqu’il s’agit de créer chez les passants un électrochoc.

Ici, une campagne menée par Feed South Africa et Support, une association d’aide aux enfants des rues de Mumbai. Une image d’enfant pauvre au fond du caddy ou sur une terrasse de café… difficile de ne pas culpabiliser.

Ce mode de communication plutôt agressif se révèle pourtant efficace, dans les deux cas, une hausse significative des dons aurait été enregistrée.

Publicités