En Chine, une campagne anti violence envers les femmes a été lancée à l’aide de stickers géants placés sur des portes vitrées et dans les transports en communs.

L’originalité : les passants, pour ouvrir les portes ou se tenir dans les rames, étaient amenés à placer leur poing au niveau des visages de femmes tuméfiés.Impossible alors de considérer ces visages avec détachement, la prise de conscience est plus forte qu’à la vue d’un simple spot TV!

Publicités